• home02

  • Enfants

Compas est une équipe pluridisciplinaire transversale de chercheurs de l'Institut d'étude sur la cognition (IEC) de l’Ecole normale supérieure, travaillant à la frontière des sciences cognitives, de l’éducation et des technologies. L’éducation est un immense chantier, devenu une priorité mondiale, dans lequel l’apport potentiel des sciences cognitives est considérable mais encore sous-estimé et sous-exploité. Les technologies de l’information et de la communication sont l’outil de transformation majeur de notre époque, mais leur utilisation pour l’enseignement, et plus généralement pour l’éducation tant formelle qu’informelle, est loin d’être optimale. Compas aborde cette problématique sous deux angles principaux :
  • En tant que Groupe de recherche au sein du IEC, nous travaillons à dégager les lignes de force d’un passage des résultats expérimentaux et théoriques aux contextes pédagogiques ; nous publions dans les revues spécialisées, enseignons dans le master de sciences cognitives, animons un séminaire, organisons des journées d’étude et colloques, et encadrons stages et thèses.
  • En tant que think tank au sein de l’Institut de l’Ecole normale supérieure, nous assurons la veille scientifique et technologique, la diffusion auprès des milieux de l’éducation, l’expertise et la consultation auprès d’organismes nationaux et internationaux et le développement, en partenariat, de dispositifs ou d’outils éducatifs.

NOS TUTELLES

IENS

L’Institut de l’Ecole normale supérieure (IEns) est une association loi de 1901 dont la vocation est de tisser des liens entre les entreprises et la recherche universitaire, particulièrement celle qui s’effectue au sein de son École. S’appuyant sur un réseau international de compétences très étendu, il constitue un réservoir d’expertise scientifique de premier ordre susceptible d’être mobilisé en réponse aux besoins des entreprises et de l’administration.

IEC

L’Institut d’étude de la cognition (IEC) de l’Ecole normale supérieure est un institut transdisciplinaire de l’Ecole normale supérieure, à l’interface des sciences humaines et sociales, des sciences du vivant et des sciences de l’ingénieur. L’IEC assure formation, recherche et valorisation dans le domaine des « sciences cognitives », à savoir l’étude pluridisciplinaire des fonctions mentales supérieures de l’homme, telles que la perception, l’attention, la décision, la conscience, le raisonnement, le langage, les émotions, l’action, les compétences sociales.

SND

Sciences, normes, décision (SND) est une équipe de recherche de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) et du CNRS (FRE 3593). SND entend développer des projets d’interface entre les différentes composantes du PRES Sorbonne Universités dans le cadre de l’Idex « SUPER ».
Les recherches de l’équipe Sciences, normes, décision relèvent de la philosophie des sciences, la philosophie de la connaissance, l’éthique et la philosophie politique, mais aussi et surtout de thèmes transversaux à ces domaines, comme la décision, l’expertise, l’éducation, etc.


Mots choisis…

On croit trop souvent que les sciences cognitives se limitent soit à l'étude du cerveau, en particulier des localisations et des pathologies, soit à l'intelligence artificielle et au développement de logiciels d'aide à la décision, à l'apprentissage, etc. Compas souhaite contribuer à dissiper ce malentendu en montrant de quelle manière les sciences cognitives modifient dès aujourd'hui notre compréhension des processus cognitifs mis en jeu dans les différentes modalités d'apprentissage. –Daniel Andler

Le groupe Compas, qui s'est constitué en 2006 autour d'un petit noyau de chercheurs de l'Ecole normale supérieure, ne cherche pas pas à concurrencer les laboratoires de recherche, ni à se substituer aux experts qui définissent appliquent et évaluent aux divers échelons les politiques en matière de TICE. Son objectif premier est d'explorer, avec l'aide de spécialistes de divers horizons, l'hypothèse selon laquelle une meilleure connaissance des théories de l'apprentissage (dont les sciences cognitives sont la matrice historique) et une compréhension profonde de l'univers numérique dans lequel nous vivons peuvent nous donner des indications utiles sur la pertinence des TICE. À son tour cette question ouvre un vaste champ d'interrogations sur la fonction et les modalités de l'éducation aujourd'hui, et sur la formation, la diffusion et le déploiement des connaissances scientifiques–Daniel Andler

I hope that it is obvious and needless, that the relation between psychology and education is not, in the mind of any competent thinker, in any way an exception to the general case that action in the world should be guided by the truth about the world; and that any truth about it will directly or indirectly, soon or late, benefit action.–Edward Thorndike, 1910

Just as the science and art of agriculture depend upon chemistry and botany, so the art of education depends upon physiology and psychology.–Edward Thorndike, 1910

I say moreover that you make a great, a very great mistake, if you think that psychology, being the science of the mind's laws, is something from which you can deduce definite programs and schemes and methods of instruction for immediate schoolroom use. Psychology is a science, and teaching is an art; and sciences never generate arts directly out of themselves. An intermediary inventive mind must make the application, by using its originality.–William James, 1925

Education is neither writing on a blank slate nor allowing a child's nobility to flower. Rather education is a technology that tries to make up for what the human mind is innately bad at. Children don't have to go to school to learn to walk, talk, recognize objects, or remember the personalities of their friends even though these tasks are much harder than reading, adding, or remembering dates in history... Because much of the content of education is not cognitively natural, the process of mastering it may not always be easy or pleasant, notwithstanding the mantra that learning is fun... they are not necessarily motivated in their cognitive faculties to unnatural tasks like formal mathematics.–Steven Pinker, 2002

Throughout the history of education, the adoption of instructional programs and practices has been driven more by ideology, faddism, politics, and marketing than by evidence. ... This situation contrasts with that in fields such as medicine and agriculture, in which the embrace of evidence as a basis for practice has lead to dramatic progress, as new and demonstrably more effective practices progressively supplant less effective ones.–Robert Slavin, 2008

Throughout the history of education, the adoption of instructional programs and practices has been driven more by ideology, faddism, politics, and marketing than by evidence. ... This situation contrasts with that in fields such as medicine and agriculture, in which the embrace of evidence as a basis for practice has lead to dramatic progress, as new and demonstrably more effective practices progressively supplant less effective ones.–John Bruer, 2008